art amazigh


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 non à la médiocrité littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
asulil



Messages : 3
Date d'inscription : 18/11/2010
Localisation : chtouka

MessageSujet: non à la médiocrité littéraire   Sam 20 Nov - 21:22

Les propos que je vais exprimer dans cette intervention n’engagent que moi. Je voudrai tout simplement attirer l’attention sur une chose qui me semble importante : la production littéraire écrite en amazighe. Certes, le projet d’ « accumulation » (asgudi) dont feu Ali Sedki Azaykou fut l’un des pionniers, est un projet qui se concrétise jour après jour. Une naissance d’une « œuvre » de la néolittérature amazighe est toujours synonyme d’un événement heureux chez nous, un rayon de lumière, une brique posée pour le grand édifice qu’est la littérature écrite. Toutefois, il faut signaler que certains textes n’ont pas été suffisamment élevés au rang de la littérarité. En d’autres termes, l’expression y est dépourvue de cet aspect esthétique refoulé dans le langage auquel seul un écrivain averti peut accéder. Il ne s’agit point d’écrire dans une langue retouchée avec une épuration maximale qui conduit dans la plupart des cas à des textes hermétiques, ce qui entrave leur réception de la part du lectorat, mais d’écrire dans la simplicité, car, disait-on, tout ce qui est simple s’énonce bien. La création littéraire demande, de surcroît, une recherche consciencieuse, des choix judicieux dans le fond inépuisable des potentialités qu’offre la langue amazighe. En conséquence, la néolittérature amazighe a besoin plus que jamais d’œuvres au sens plein du terme, des œuvres littéraires à célébrer, mais célébrer la médiocrité est, à mon sens, quelque chose de révoltant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: non à la médiocrité littéraire   Lun 22 Nov - 0:29


Azul Asulil
Je te salue cordialement et te remercie pour cet article d'opinion et de critique littéraire qui pourrait être un support pour un débat à propos de la production littéraire amazigh sous toutes ses facettes.J'en conviens Asulil que tout ce qui a été dernièrement publié par timazighin et imazighn n'est pas de bonne qualité littéraire;ce n'est qu'une période de compilation nécessaire à notre balbutiément et à notre ère littéraire amazigh embryonnaire.Ce qui a été publié nécessite un accompagniement critique et une médiatisation au niveau des attentes du lectorat amazigh.C'est une initiative louable que celle d'ouvrir un débat sur la situation actuelle des écrivains amazigh,leurs problèmes(obstacles,contraintes,failles...),la responsabilité du ministère de la tutelle et des institutions étatiques liées au domaine culturel en général et à la littérature en particlier...
Je te remercie encore une fois tout en souhaitant que ton topic soulève des réactions de la part des membres de art-amazigh et surtout des personnes directement concernées,en l'occurrence les écrivains donrt nombreux sont membres du site.
Tanmmirt
Amitiés
Ar timlilit
Ujjigh ak afulki d ufra d tumrt gh tudrt
tajdigt merci
Revenir en haut Aller en bas
Mohamed ouagrar



Messages : 158
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: non à la médiocrité littéraire   Lun 22 Nov - 6:34

Tanmirt asulil
awddi affllagh i3fu rbbi ukan , imma tjra g itnegh
Ha la médiocrité gh tirra , ha tukkrdâ , had umigh f les prix ...hann ur ss man tagat srnegh sul iqqln ! zund agayyu n umjjûd,inna gh t tslit yawi s idammn !
ayxlf rbbi asgûtti (urd asgudi lli f isawl igllin n dda 3li !!!)

Awal w'uflla :

TFULKI NIT LALLA TMRZ AS TALLUNT !!!
Revenir en haut Aller en bas
amasine



Messages : 51
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: non à la médiocrité littéraire   Lun 22 Nov - 12:38

Azul fell-awen akkw,

Tanemmirt nwen f umsawal a-d negh abatu y a-d, lli s ufigh ad inigh is iga zund "tagwella irghan", acku wa-d iran ad-en ig afus iqan-d ad di-s ismun iriyen d isḥiḥiyen.
Addawaswir (bas niveau) d annighaswir (haut niveau) aseklan amazigh, iga zund amalu d usammer n udrar, yan telkemt tifawt d yan uhu. Mac "man mek as ra-d nesselkem tifawin s usammer ?" iga aseqei n tizi d kuyan issen tamrarut (réponse) nes: afran.
Afran iga afsay d tmukrist, ismun ti-d ur itmunan, acku:
1- Man wa izḍaren ad ig anefran amazigh? d s man isequlen?
2- Man wa izḍaren ad fell-as mcackan imaraten imazighen inin iga anefran?
3- Is izḍar unefran amazigh ad ig "amara d anefran" ismun sin iselhamen gh yan (double casquette)?
4- Is izḍar unefran amazigh ad isengiri ger tiddukla d tawuri tanefrant? d igh as akkw izḍar, is ra-d sul dares ilin imeddukal gh iger n tirra tamazight?

Wi-d, yan mennaw iseqsiten zuzzergh ten gh iger a-d mek lli izuzzur w-aḍu d tizzwa tanekwmast.
Surfat iy igh fell-awen sgutegh iseqsiten, mac ar tinin:
"Wa-d isaqsan ur a ijellu"

Tanemmirt.
Ar timlilit...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: non à la médiocrité littéraire   Aujourd'hui à 19:49

Revenir en haut Aller en bas
 
non à la médiocrité littéraire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le magazine littéraire du mois de juin !
» Conseils d'un directeur littéraire
» Collaboration littéraire (JDR) : Valorisez votre plume !
» Défi Littéraire 2011 Alanah
» LA PORTE : Collaboration littéraire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art amazigh :: Culture et Patrimoine Amazigh :: Discussion générale-
Sauter vers: