art amazigh


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tanirt
Admin
Admin


Messages : 737
Date d'inscription : 16/05/2008
Localisation : France

MessageSujet: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mar 2 Sep - 20:57

Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh


Mohamed OUAGRAR



« Non seulement nous sommes tous embarqués sur le même bateau, mais nous avons tous le mal de mer... »
Chesterton

Présenté – il n’en a d’ailleurs point besoin – par feu Mohammad Khaïr-Eddine comme étant « un excellent poète amazigh, mais encore un intellectuel marocain de haut rang… Il vit dans les rocs glacées parmi les étoiles, dans cette nature sèche, et nue qui l’apparente à Mallarmé… » [1], dda Ali a publié jusque là deux recueils distincts : le premier Timi­tar (les signes), le second Izmulen (les cicatrices).

On y découvre non seulement la beauté d’une langue tellurique, mais aussi, le coup de force esthétique par lequel est inaugurée l’ère de la poétique amazighe moderniste. Pour autant, Azayku s’y est laissé imprégner par le charme du patri­moine traditionnel, en réinstaurant la beauté classique, mais aussi, en purifiant la langue des emprunts futiles.

L’œuvre d’Azayku est un spécimen de la nouvelle production poétique, qui a audacieusement osé baigner dans un champ épistémologique beaucoup plus large que celui du dire oral.

Alors que celui-ci (dans sa majorité) ne dépassait pas les limites de la participation à l’enracinement des valeurs religieuses et tribales, la nouvelle poé­sie amazighe écrite a bien forgé sa voie vers l’ex­périence universelle, en adoptant les différentes problématiques humaines, politiques, philoso­phiques, ontologiques… mais aussi sentimentales et esthétiques.

Il importe à signaler que le moment d’Azayku est celui où « le poète n’est plus le tribun qui enseigne les foules, mais un aveugle qui essaie de déchiffrer d’obscurs et inutiles graffitis dans les catacombes d’une mémoire perdue. » [2]

Je suggère, maintenant, le poème Una n irafan (Les puits de la soif) qui – parmi d’autres – secrète cette osmose intime, tissé par et avec une inten­tionnalité consciente et objective : celle de la persévérance à puiser d’une immense réserve léguée, et d’explorer les hori­zons universels possibles.

Una n irafan [3]

isggwasen ar ttaddu­men,
Gh una n irafan.
kerzen gh idmaren n midden,
tammara n ussan.
Yessu tt urcic n tu­dert,
S usetci n ufûd.
ur jju n lâh amud,
N Ulm d uferzîz;
Meqqar ur lin atig
Yemmeghi bedda wakal.
Iseggwasen ar agh addern,
Ur nessin i mit?
Midden hûcen netta ka d asen,
Yekkissen ad allan.
Tifawin, tazat, amarg;
As ttun imik.
Aseqqsi n dar uzênzûm
Yeghwit udêrdûr,
Yebidd unelli, yettyagal
S izuran n fad


Les puits de la soif [4]

Les ans s’instillent
Dans les puits de la soif.
Cultivent la peine des jours
Dans les cœurs.
Abreuvée d’une bruine de vie
Par le venin de l’exode
Laurier-rose et coloquinte
Quoique futiles
Y sont en abondance.
Les ans nous évoquent,
On ne sait point à qui ?
On dansait en quête
D’éviter les pleurs
Par incandescences, clameur et chant
On oubli peu.
Le muet s’adresse au sourd
Et la raison s’arrête
Suspendue
Aux racines de la soif.




De sa citadelle, aux frontières de la vie, où les puits accueillent l’égouttement monotone et las du temps pour y secréter une soif insatiable, Azayku décrit son « spleen » et son anxiété à l’égard d’un voisin (la vie) qui ne cesse de l’harceler, de l’agresser… bref, qui ne l’a guère épargné.

C’est dans ce poème – les puits de la soif – qu’Azayku apparaît comme un personnage sartri­en, et où s’incarne sa souffrance morale, qui illus­tre les traits du drame existentiel tout au long de ce poème axé sur cette question brûlante:

Isggwasen ar agh addern
Ur nessin i mit ?
Les ans nous évoquent
On ne sait point à qui ?



Les égards dont on est entouré par le temps, le su­jet de sollicitude qu’on est pour ce semeur de grains du laurier-rose et de coloquinte, autant qu’amers que futiles, poussent Azayku à se poser ces questions insomnieuses :

Pourquoi cette évocation insolente et particulière? Et au profit de qui est-elle instaurée?

L’accès aux réponses à ces questions demeure sus­pendu, et risque de l’être perpétuellement, tant que le dialogue serait encore handicapé – pour ne pas dire le monologue l’emporterait –. Et tant que la rai­son resterait altérée et sans innovation :

Aseqqsi n dar uzênzûm
Yeghwit uderdûr
Yebidd unelli, yettyagal
S izûran n fad
Le muet s’adresse au sourd
Et la raison s’arrête
Suspendue
Aux racines de la soif.



Les oripeaux des lumières, de tumulte et de la mu­sique surgissent comme un remède à cette détresse. C’est une manière mystique que nous suggère Azayku. Une transe soufiste quêtant une distraction, qui ne serait-ce que précaire ; car c’est peu – seulement peu – qu’on oublie :

Midden hûcen nelta ka d asen
Yekkisen ad allan
Tifawin, tazat, amarg
As ttun imik
On dansait en quête
D’éviter les pleurs
Par incandescences, clameur et chant
On oubli peu.



La beauté du poème – les puits de la soif – est ornée par, une charmante composition musicale, qui a tis­sé avec succès une harmonie entre les sons et les mots : compatibles avec une exécution du chant, réalisée par le talentueux chanteur Amouri Mbark qui a démontré par son oeuvre qu’il a bien saisi le souffle de vie qui imprègne l’âme de ce poème.

Mohamed Ouagrar, dit Ameksa
Le Monde amazigh, n°23, 20 juin 2002/2952

[1] Chronique de Mohammad Khaïr-Eddine, Almaghrib – culture, n°1063 du 21-22/12/1980.
[2] Œuvres majeurs - Baudelaire. Étude des fleurs du mal, Gérard Conio, page 24.
[3] Timitar, Ali Sidki Azaykou. Édition Okad, 1988, page 45.
[4] Notre traduction.


source: mondeberbere.com
Revenir en haut Aller en bas
http://art-amazigh.discutforum.com
taylalt



Messages : 215
Date d'inscription : 30/05/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mar 2 Sep - 23:19

Quel très beau travail tanirt on apprend beaucoup de choses ici, tanemmirt nm ultma f ma tarat ghid issosmiyi bahra !
je te souhaite bon continuation

Taylalt sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mohamed ouagrar



Messages : 158
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mar 2 Sep - 23:39

tanmirt tanirt,tanmirt taylalt !!! lol!
je me rappèle bien :cet article a plu à igllin n dda 3li,surtout la traduction...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mer 3 Sep - 1:22

amour amour


Dernière édition par Zalhoud le Mar 6 Sep - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tanirt
Admin
Admin


Messages : 737
Date d'inscription : 16/05/2008
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Dim 7 Sep - 11:03

Azul,

Taylalt
Mohamed Ouagrar


Merci à vous pour vos commentaires! sunny
Merci beaucoup pour ce sublime poème dédié aux enfants de feu Ali AZAYKU, j'ai particulièrement apprécié ce passage:


L'eau depuis lontemps manque et les gens
Ne font plus qu'épier de près d'autres gens
Moi,mordu par le céraste,je ne le serai jamais
Son poison en coeur sève de vie,il a entamée
Si elle ne se dresse sur sa racine;existe-t-elle, la fleur?
S'il se lève le soleil sur les chemins cache les hauteurs



Merci infiniment! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://art-amazigh.discutforum.com
Tanirt
Admin
Admin


Messages : 737
Date d'inscription : 16/05/2008
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Dim 7 Sep - 11:06

Ilulluyen
( avec traduction en français)
Ali Azayku

Mmuddix ur n mdix mani
Alulluy
Agh mdêlex iseggwasen
Dlen nit s tgudîwin
Nettenti ay gan imurig gh ul-inu
Ddren is
Nettenti ad rix ad aznex i wiyyâd aggwin
Ad asin tagudî
Gint imurig idderen...
Ilulluyen agh mmuddix
May llin ufix
Ayyi igan d imezzi ghik
Icqa a nemyar
Gh ger medden
Lligh izî ummuddu d ugharas
Ilulluyen agh en ufix
Tidet n wiyyâd
Tga zun d aman
Ibidden gh igwêdyan iqqenen
Tinu ssenex
Is ur sar titti gh ugharas
Ur ssinex
Ur ad isanex
Ra bedda tellix...
Igh urix mad swangemx
Gh ugharas, nnix
Tagudî new ra ten tawi
S ummuddu lli rix
Ghmkan a yegan igh idder kra
S tgudîwin
Ufent iyi
Nettenti ka agh gix mekli gix
Ufent iyi
Nettenti ka agh gix kra yugin
Ufent iyi
S nettenti ssnex is llix
Ilix...

Errances


Vaguer sans destination. Au gré de l'errance,
Fossoyer mes jours qu'ennoient les tourments.
Ainsi m'anime la peine
Et j'ose prescrire ce cordial
A qui redoute sa brûlure.
Ce qui s 'éprouve en route m'a confirmé vaguant.
Mais stationner parmi les siens
Lorsque s'excitent marche et chemin!
Le destin du grand nombre a le calme
De l'eau dans la prison des flaques,
Quand mon être est d'aller, toujours inassouvi;
J'ai à vagabonder

Ai-je consigné quelques glanes,
La peine me remet en partance.
Je suis son affidé, l'adepte des tourments,
Leur esclave - et mon guide:
Avec eux, faire qui je suis.
Cet insoumis constant
Qui dans l'épreuve s'apprentit vivant.

( Traduction de Claude Lefébure)
Revenir en haut Aller en bas
http://art-amazigh.discutforum.com
itrinit
Modérateur
Modérateur


Messages : 441
Date d'inscription : 18/05/2008
Localisation : Agadir

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Dim 7 Sep - 11:40

Tanirt a écrit:

Errances


Vaguer sans destination. Au gré de l'errance,
Fossoyer mes jours qu'ennoient les tourments.
Ainsi m'anime la peine
Et j'ose prescrire ce cordial
A qui redoute sa brûlure.
Ce qui s 'éprouve en route m'a confirmé vaguant.
Mais stationner parmi les siens
Lorsque s'excitent marche et chemin!
Le destin du grand nombre a le calme
De l'eau dans la prison des flaques,
Quand mon être est d'aller, toujours inassouvi;
J'ai à vagabonder

Ai-je consigné quelques glanes,
La peine me remet en partance.
Je suis son affidé, l'adepte des tourments,
Leur esclave - et mon guide:
Avec eux, faire qui je suis.
Cet insoumis constant
Qui dans l'épreuve s'apprentit vivant.

( Traduction de Claude Lefébure)

Merci tanirt pour ce poème du militant amazigh Ali Azayku.
merci pour la traduction également.

Je rajoute simplement que la traduction est faite par Claude Lefébure, Chercheur au CNRS, Enseignant à l’EHESS. Il s’est formé au Berbère à l’INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales)

Parmi ses articles:
* « Les migrations de travail au miroir de la poésie berbère », Migrance, n°24, 2005, p. 30-35.
* « "Foin de ma barbe", si je n't'arrange une djellaba bien à ta taille ! » : aspects de la dispute en pays berbère », REMM (Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée ), n° 103-104, 2004, p. 125-146.
* « Ali Sedki Azayko : poèmes traduits de la tachelhayt, avec une notice biographique », Méditerranéennes, n° 11, 2001, p. 42-44.
* « Le genévrier thurifère », « Au Pays de l'arganier » in Vies d'arbres, arbres de vie. Cahier d'Études Maghrébines (hors série 2), 2000, p. 38-40 et 43-47.
* « Berbères », « Chleuhs », « Imazirhenes », « Rifains », « Kabyles » « Chaouias », « Zénètes » in J.-Ch. Tamisier (éd.), Dictionnaire des Peuples, Paris, Larousse/Bordas, 1999.
* « Aux vitrines de l'an : le Maroc sur son Trente et un » in Jean-Robert Henry et Lucienne Martini (éd.), Littératures et temps colonial, Aix-en-Provence, Édisud, 1999, p. 59-67.
* « Bonnes feuilles des Seksawa. À propos de Structures sociales du Haut-Atlas (1955, 1978) », REMM (Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée), n° 83-84, 1997, p. 93-101 (« Enquêtes dans la bibliographie de Jacques Berque »).
Revenir en haut Aller en bas
Aghrabi



Messages : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Dim 7 Sep - 16:29

Ifulki mayad,ad i serbH rbbi imazzaln n ubaraz ad
Revenir en haut Aller en bas
Aghrabi



Messages : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Lun 8 Sep - 3:32

Asetta

Igh idda udar inu
s itran ssudun ax
issikl ax wakal
agwix annetfer adar nnex
nettan issen igh mmuddan
is a ka ttidun
annli dari
adif nettan ur issin
ad ikkat yan f wayyad
ikerf aghars
n tudert yajj amagur
ad as issutul
ann ukan yasi adar
s igh ibidd rulen
ssuteln as ar ttinin
adar nnes izerb
s ifassn asa ttidun
macc ur issen yan
ighal is bidden
yagwi a yedder ,s immut

nella x tillas iggutn
ar asnt nezzad
asetta n tifawin
tilmi,asetfer n wul nnex
as nettellem ijeddign

gh usetta amazigh
nerzem tifrawin,neqqel
taydgi tuggad
han adu n zik as kerzen
imuzaz ayur.

Par feu Ali Azayku
Revenir en haut Aller en bas
Aghrabi



Messages : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Timektit n Dda Ali Azayku.   Lun 8 Sep - 21:05

Kigan n tmitar
Ad irêzan Ddaw uzâzu n ussan ;
Xs adrar ad d ighaman
Igûdi
Mnid timlillay n twragiwin.
Yusi igêzazen nnegh
Gen as aydid inuflen
Wad d ikkan azemz iqbren n imnniren !
Izug gh imi n tmdêlt nnes
Izug gh tgharayin n wawal
D waman llid sul ikkis i izughar,
Mkan af ibedd
Mnid n tisitin irêzan
Ad ifcêd iman nnes.
Lligh ttun titrit mucêttab n wuluy
Ad ikkes aydid
Ig tin f tlghemt
Ad ighwi abrid
Gh ulus n tnezruft
iddem zun d allas
Gh ul idûrdren n uzwag.
Ar ttuska tzeddught nnes
Teg abrid d ittawin ikettayen
Negh illighen tenmuggurent turarin agharas
Mkan af ittnulfu ufeccad
Zun baqqin igêrdan ittafûden
Gh igenzi iqqjren n tmettant.
Nettat ad yulsen ;
Gh imula n umwan igûdin,
Amuddu iggurzan n ugzâz
Mnid allen ibukêden
N igenwan iqquren.
Iggiwer
G imriri n wawal
Ar ittemnid amuddu
N umezwag
Gh iberdan n ifess.

Bariz, 2004.

****************
version française

En hommage à Ali Azayku.


Tant de symboles
S’écrasent
Sous la pression des jours.
La montagne reste,
Seule, angoissée
De la tourmente des rêves.
Elle porte notre souffrance
une poutre effrayante
de l’ancien âge des pierres tombales!
Réfugiée au seuil de sa propre tombe
au tourbillon de la parole
et des eaux,
récupérées de la plaine,
elle se dresse
à la face des miroirs brisés
pour s’en remettre à son propre deuil.
Au crépuscule de l’étoile filante de l’errance
Il avait arraché la poutre
il l’a mise
sur le dos de la chamelle,
marchant sur l’écume du désert
Il s’enfonce
tel un récit
dans l’enceinte sourde de l’exil.
Sa demeure
Se construit,
une contre-allée des souvenirs,
un croisement des chants
Ainsi le deuil se renouvelle
Comme un éclatement des voix filantes
sur le front turbulent
de la mort.
Elle raconte
dans les ombres d’un
automne gris
le départ silencieux
de la douleur,
sous les regards aveugles
des cieux taris.
Assis,
Au seuil de la parole,
Comme une monte-religieuse,
J’esquisse ce voyage douloureux,
D’un exilé,
Dans les voies du silence.
Revenir en haut Aller en bas
Reqia Tanirt Touw



Messages : 258
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : safi

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Lun 8 Sep - 23:40

azul iflujjan

tanemmirt tanirt negh f ubatu yad li trzemt, ali sadki azaykou iga tamatart n imeghnasn dusnin ur rzan ur nzan ,ur ju yunz ikhfens i tballist n izan ,tamazight af ikkat ad tili izerfans ay ligh ighawl agellid n wafud yasi imans ,imanes ka ,ali sadki azayko ur yafud, amedyaz idder beda s tmadyazins ,sallawnt am amedyaz ad ameqran !!

tanemmirt gwma aghrabi f timedyazin fulkinin, aha tayad rzefght i aytma d isetma n wagur ad ifulkin :

Ahyyâd

yuf yan igan ahyyâd
ittêfr titbirin
in gh illa uhêwac nsen gis
yafûd zik ann
ad ur izêr tagudî n isuyas
lligh gmmren
igh yuyl ma gis illan
ils amarg i tîtt
idel ifessi n imurig
ighd lligh d rqqan
yuf yan igan ahyyâd
iffêfr talganat
in s as inna wul mdi gis
ighwi accbar nnes
tizzwa ka gis ittilin
igh tent izêra yan
han yufa mas a tllin
awer izerb yakwi d
ar d issen mani sa ttawint
imun disent
yuf yan igan ahyyâd
idder ass an gh llan
awer isiggil asekka
ur ta d ighwli wass
lûhen anezgum i walli ten imyaren
gh wakal
tayri lli ka sa ttinin
tayri ka d salan
drusen ussan
wanna iddan ur sar ak d urrin
yuf yan igan ahyyâd
yanfen i igherman
ifk adâr i uzaghar
igh t ikka ighawlen
adrar n Dren
agh en illa ujeddig yufan
ikk tighermin
ar attûn tayri lli jlanin
afgan isalan akal
ur tent ijli yuf
yuf yan igan ahyyâd
awer ittalgh ussan
gan ghemk ula ghemkad
winnes iga bedda yan
gan ghemkli ten ran nett
isker tend ghemkan
awer itekka timudân
ar kigh iggez akal
tega tagudî
tudert igh tent izêra yan
yuf yan igan ahyyâd
awer ittadj awal
an gis issemghitiggas
imghurent gh wul nnes
ur sar urmen i tudert
tatêfi lligh d ilul
awer ikkat awal f wayyâd
igh izri yuf
a ten ittu
yadren gh tasa nnes i uzmul nnes
yuf yan igan ahyyâd
awer imun d ifis
afgan immut ur ikrez
ur sul immghi yat
ghayd illan ur ar ittwarga
iga zun d ifis
midêrus gh tîtt
ahêbûd ils agh as d llan
ur sar staran gh tafukt
ula zêran ass
yuf yan igan ahyyâd
mdden ur a ttjaran
abla ak sserkun, rkan
irgazen gh wakal
afgan bla addur
ur idder waxa en ghawlen
ur darsen atig, ssergmen
iga bedda arras
ar sersen sfîden
lûhen tin gh illigh d nkren
yuf yan igan ahyyâd
ar yalla ar d rmin
intel ten, yan ad ur issen
is nit ijder wul
igh d nkren ig ahyyâd
ils amarg itrem
igh yufa mas a tllin
yacki d ar darengh
igh t ur ufin ar staran
flen agh d ghemkad

ali sadki azaykou

tanemmirt nun flower
Revenir en haut Aller en bas
Aghrabi



Messages : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mar 9 Sep - 3:24

Tres,tres beau poeme Tanmmirt baHr ihrran a gema Ouagrar
Ar tikkelt yadn ight inna rbbi
Revenir en haut Aller en bas
Tanirt
Admin
Admin


Messages : 737
Date d'inscription : 16/05/2008
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mar 9 Sep - 19:41

Un grand merci à tout ceux et celles qui ont contribué, chacun à sa façon à faire vivre et enrichir ce topic dédié à la mémoire de notre grand poète, feu Ali Sidqi Azayku!
Merci pour vos vibrants témoignages
Merci pour ces poèmes émouvants...
Merci war assagh pour ta dédicace, je t'en remercie au nom de tous les membres! sunny
Il y a tant de choses à dire sur ce grand militant, ce grand homme, ce grand poète!
Merci à vous tous! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://art-amazigh.discutforum.com
Aghrabi



Messages : 66
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mar 9 Sep - 21:46

voici un peu de la vie et de l'oeuvre de feu Azaykou..dans mondeberbere.com.

Ali Sadki, dit "Azayko" parce que ses parents sont originaires de la tribu berbérophone des Izyouka (entre Agadir et Tiznit), est né en 1942. Sa première scolarité s'est faite à Tafinegoult, au sud du Tizi n Test, avec des maîtres français. Il a ensuite fréquenté l'École du Pacha, à Marrakech, un établissement nationaliste. Vers dix-huit ans, dans le milieu de l'École régionale d'instituteurs de la même ville, un peu comme sortant d'une hypnose, il se ressent "berbère". À la rentrée scolaire 1962, on l'envoie faire classe à Imi n Tanout.

Ayant décroché le baccalauréat en candidat libre, il intègre à la fois la Faculté des lettres et l'École normale supérieure, pour obtenir en juin 1968 la licence d'histoire-géographie et le Capès. Ali Azayko enseigne alors deux ans dans le secondaire, à Rabat. La seconde année (1969-70), il participe en sus, avec Brahim Akhyat, Ahmed Boukous, Abdallah Rahmani "Jichtimi" et quelques autres à un programme de soutien éducatif pour les étudiants et les commerçants que leurs origines berbères handicapent. Abrités par la Chambre de commerce, ces cours bénévoles seront pourtant interdits au terme du premier exercice.

Azayko gagne alors Paris où il fréquente l'École pratique des hautes études et l'enseignement de berbère de Lionel Galand à Langues O. De retour à Rabat, il enseigne l'histoire en Faculté et se montre actif dans le cadre de l'Association marocaine de recherches et d'échanges culturels (Amrec), née des cendres du programme de soutien éducatif. Sous son impulsion débute le périodique Arraten, "Scriptions" et paraît Imouzzer, "Cascades", une anthologie poétique révélant de lui quatre pièces. Car depuis sa vingt-cinquième année, Azayko a entrepris d'amener la lyrique berbère au stade de l'écrit. Autres fruits de la créativité, sa fille Tilila et son fils Ziri naissent en 1973 et 1975, porteurs de prénoms audacieux comme une novation de style.

S'étant éloigné de l'AMREC, Azayko fonde en 1981, avec Mohammed Chafik, de l'Académie royale, l'Association culturelle Amazigh où prédominent les gens du Moyen-Atlas. La conférence-débat sur la civilisation berbère organisée autour de Léopold Sédar Senghor (avec Mahjoubi Aherdane, ministre d'État, Chafik, Chaouki, Moatassime, etc.) connaît un retentissement certain. L'éphémère organe de l'Association publie d'Azayko, sur la place qui devrait revenir à la langue berbère, la première partie d'une étude dont la suite, imprimée en avril 1982 dans la revue d'Aherdane, allait valoir douze mois de prison à l'historien-poète sorti du giron chleuh. Ce sera dans sa vie un tournant: il y laisse de sa santé mais la fibre poétique se renforce, des amis assidus le soutiennent; au sortir de l'épreuve, l'universitaire retrouve son poste.

Ali Sadki Azayko a publié deux volumes de vers transcrits en caractères arabes: en 1989 Timitar, "Tessères", avec 33 pièces; en 1995 Izmoulen, "Cicatrices", riche de 19 poèmes; pour ce dernier recueil, il a raté d'un souffle le Prix marocain de la création littéraire.

Une vingtaine de ses textes ont bénéficié des compositions musicales et des interprétations du refondateur de la chanson berbère marocaine, Ammouri Mbarek.

Tanmmirt fellwn kullukn
Revenir en haut Aller en bas
Tanirt
Admin
Admin


Messages : 737
Date d'inscription : 16/05/2008
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Mar 9 Sep - 21:49

Merci agma Aghrabi pour ces lumières sur la vie et l'oeuvre de notre grand poète!
Tanmirt nek! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://art-amazigh.discutforum.com
Mohamed ouagrar



Messages : 158
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: [b]Voisin de la vie (Adjar n tudert) Traduction : Mohammed Khair eddine.[/b]   Jeu 2 Oct - 14:23

Tmdyazt n igllin n dda 3li azayku lli mmu iga anazûr ngh mqqurn 3mmouri M'bark yan uzawan izîln.

VOISIN DE LA VIE

Je suis voisin de la vie-Elle ne m'a guère épargné.
Elle m'a pris et plongé dans le sang des vivants.
J'en ai bu peu,mais la vie embrase encore mon coeur.
Je désire et n'ai rien.
Ma main est loin de vénus.
Je me combats,me ressaisis,mais quel saisissement ?
Je suis l'ombre de la vie,une roncière en flammes.
Voilà ! Le don m'agite,les entravent s'effritent.
Et quand bien même en traisserais-je des neuves,
et de soie résistante,
je serais encore cet indomptable
en proie aux Erynies !
Celui-là qui se trouve jamais
à se désalterer.
Je suis l'errant qui ne verse point de larme.
Et si mon rire n'eclate pas.
c'est qu'il est dépourvu de vraies racines.


Dernière édition par Mohamed ouagrar le Sam 5 Déc - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tanirt
Admin
Admin


Messages : 737
Date d'inscription : 16/05/2008
Localisation : France

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Jeu 2 Oct - 15:39

Merci beaucoup Mohamed Ouagrar pour ce beau poème " adjar n tudert" de notre grand poète, traduit de tamazight en français par Mohamed Khair-Eddine, une très belle traduction! flower

Voici le poème en question, pour ceux qui veulent le découvrir en tamazight:




Adjar n tudert

gix adjar n tudert
ur iyi tuqqir
tusi yyi tegi gh idammen
n willi ddernin
nsu gisen imik
issergh gh wul inu takat
righ ur dari
yaggug ufus amanar
nzî d ixef inu
tidâf ur a tent neqqay
amalu n tudert negat
d ifeckan n qid
had amarg ur ax ujjin
isekraf rkemen
meqqar nesker wiyyâd
lêhrir agh a tellemex
wanna ur igerden
han tammara tusit
ur jjun yufi
mad asen ittekkisen fad
nekki gix aheyyâd
ur salax ad allax
tatêsa nu ur ttegguz
ur tusi f izûran...
Revenir en haut Aller en bas
http://art-amazigh.discutforum.com
atanane



Messages : 148
Date d'inscription : 11/09/2008
Localisation : Ida u Tanan / Paris

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Jeu 2 Oct - 17:13

Tinmirin bahra gutnin, Mohamed d Tanirt.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.20six.fr/atanane
Mohamed ouagrar



Messages : 158
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: UNE (Yat) n azayko   Sam 4 Oct - 16:42

Un autre poème de Ali azayku traduit par Mohammed Khaïr-Eddine : Yat

UNE


J'ai fait de mon amour pour toi un rêve,j'y plonge...
et m'étant créé des ailes,je me suis envolé.
La terre ne porte pas un aussi haut fardeau
que celui dont souffre mon âme.
L'espace peut-il le contenir ?
Oui,j'ai bâti des demeures sur des étoiles
plus belle que tous les paradis.
Je ne vois plus personne,il n'y a plus que nous deux.
Quand je voulus te prendre la main droite,
nous enfourchâmes la brise et partîmes pour la lointaine
Voie lactée.
Nous flamboyâmes d'amour et nous désintégrâmes.
Mais alors tu changeas cette face fascinante;
tu t'affubas d'une face amère qui m'était inconnue.
Tu lacéras mon torse,extirpant ce coeur ou tu habites,
tu te jetes dans les ténèbres...
mais j'ouvris mes yeux et vis que le rève se dissipait !







[[center]size=18]Yat

Skerkh kh tayri nm tawargit
Ddemkh asnt
Skrkh tifrawin aylkh
Akal ur usin
Ma yusi ul inu gh inn
Is ghiyn ayyi t amun ?
Skrkh nn tigwmma gh itran
Ufnt ljnt
Ur a- sul zêrrakh mddn
Nkwni ka ssul ilan

Gh as lligh rikh akkm ghwikh
Gh ufus afasi
Nssudu flillis nddu
S wasif n ignwan
Nkcm g is aghad n tayri
Nfsi g isnt

Ghass ann attsittit udm
LLi s iyi tiwit
Tasidd wayyâd
Ur jjin-dd nkkin att issnn
Tjwit tasga nu
Tldit d gh illi gh nn tllit
Afus nm att inn igrn
Gh wammas n tillas

Rzêmkh alln inu
Tawargit ur att nqqway
[/size]


Dernière édition par Mohamed ouagrar le Dim 29 Nov - 18:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
atanane



Messages : 148
Date d'inscription : 11/09/2008
Localisation : Ida u Tanan / Paris

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Sam 4 Oct - 17:02

UNE


J'ai fait de mon amour pour toi un rêve, j'y plonge...
et m étant créé des ailes, je me suis envolé.
La terre ne porte pas un aussi haut fardeau
que celui dont souffre l'âme.
L'espace peut-il le contenir ?
Oui, j'ai bâti des demeures sur des étoiles
plus belles que tous les paradis.
Je ne vois plus personne, il n'y a plus que nous deux.
Quand je voulus te prendre la main droite,
nous enfourchâmes la brise et partîmes pour la lointaine
Voie lactée.
Nous flamboyâmes d'amour et nous nous désintégrâmes.
Mais alors tu changeas cette face fascinante,
tu t'affublas d'une face amère qui m'était inconnue.
Tu lacéras mon torse, extirpant ce coeur où tu habites,
tu te jetas dans les ténèbres...
mais j'ouvris mes yeux et vis que le rève se dissipait !


Tanmirt gwma Ouagrar Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.20six.fr/atanane
Reqia Tanirt Touw



Messages : 258
Date d'inscription : 04/06/2008
Localisation : safi

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Sam 4 Oct - 17:14

azul s ufra d wafulki dtafughla ighudan !

tanemmirt tanemmirt mas mohamed ouagrar f tmedyazt ad bahra immin , amedyaz ur agh itafud ,idder beda ger iskiln n tmidyazins !!

ayuuuuuz nk Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mostafa



Messages : 163
Date d'inscription : 18/05/2008
Localisation : Agadir

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Dim 5 Oct - 15:23

ça,c'est de la vraie poésie Amazighe moderne et contemporaine! En lisant ces poèmes,on sent à quel point feu Azayku est(je ne veux pas dire "était")un grand poète à l'imaginaire extraordinaire qui a su révolutionné la poésie Amazigue en lui donnant un nouveau souffle et une nouvelle dimension. Merci à Ouagrare(qui suit le même chemin poétique) de nous avoir offert ces deux traductions faites par un poète qu'on ne présente plus,il n'en a pas besoin!!!
bravo bravo bravo thank thank thank amour amour amour lol! lol! lol! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
anabay



Messages : 41
Date d'inscription : 02/11/2008
Localisation : masst

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Lun 10 Nov - 20:48

azul imddukal !
iZil qaH mad ed tiwim d mad tennam f igllin n dda 3li azayku ad t idl ALLAH s ufra !
dda 3li ur igi ghas amsku n temdyazt tamazight tatrart, maca anbdad n udm atrar n tghawsa tamazight s umata .
ger iwaliwen dranin n igllin ur rad ttugh wann g inna :"yan ittirin tamazight ar sis ittara ! "
ighZan ! amsasa n tutlayt as ar teddr teghama tdus !
tanmmirt qaHnnun!
Revenir en haut Aller en bas
Mohamed ouagrar



Messages : 158
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Dim 29 Nov - 18:23

IMMI

Immi turtit igr g is
ujddig nnekh
Walli kerzn ayddar nkh
felnt ur mmghin
Tgt as ifrg tmater tt
Att ur ikk udâr
Amttâ as ad ttagwmt
Aylligh njmn
Amud ns ssudan adû
Kkan akkw azaghar
Inna gh immghi
Kmmi a gg is
Amud nm ay ann

Immi tahêninit
Ad ur ttut is usikh
Kh ujdig nm tudert
Nfek tt i wiyâd
Imik ayga mad usikh
Ilaln akh usikh
Mqqar akkw usin middn
Ur assar ngrn

Sersn idrarn tazâyt
Nkki ghwikh as ntt
Kkusikh g im d baba
Tudert n wiyâd
Amud nkh ran
Ad dakh mmhgin
Nrar is aman
Ur assar yighir idus
Maf nbidd nssen t

Imm ha yakh
Nkerz akkw timizar nakh
Nsker mas tnnit
Had anzâz illa fllakh

N.B : + Une excellente composition musicale du fameux Ammouri M'barek
Revenir en haut Aller en bas
Mohamed ouagrar



Messages : 158
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Jeu 18 Fév - 14:35

TAZÄYT INU.....Timitar P:70/71

Tazâyt inu
Ikh sulkh
Gikh asnt
igh mmutkh
Ur nssrgm
Ikh kkikh akal
Issudu umrsal asa
Ihgerm akerkur
Ttun mddn awal
Fln idd -hg-usttâ
Nkki sulkh
Ugikh mddn
Ikh ghwin afus
Nnan iyi ha tiwizi
Mmaghat a-ttasim
Mr add is hlli yusi
Ku yan amur ns ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar   Aujourd'hui à 14:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Ali Azayku : Protagoniste du modernisme poétique amazigh par M.Ouagrar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [PROPORTA] Test du support magnétique de voiture
» [Nothomb, Amélie] Cosmétique de l'ennemi
» Aîoli léger et diététique
» diabétique type 1
» La R.A.T.P ou l'avant-garde poétique des temps présents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art amazigh :: Culture et Patrimoine Amazigh :: Poésie-
Sauter vers: