art amazigh


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anamir le bienheureux ( I; préambule )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
atanane



Messages : 148
Date d'inscription : 11/09/2008
Localisation : Ida u Tanan / Paris

MessageSujet: Re: Anamir le bienheureux ( I; préambule )   Ven 26 Sep - 16:41

Oh!la!la! tu m'as grillé, Itrinit! Surprised
Tout d'abord merci beaucoup pour ta lecture et tes remarques perspicaces!

D’après ces données, ton histoire de anamir le bienheureux s’est passé après la disparition des tifinagh, après l’arrivée de l’islam (école coranique) et des arabes (lettre à la forme verticale est l’Aleph), donc après le 7ème siecle , après l'arrivée des troupes de Oqba Ben Nafi.

_ Tu as vu juste, dans mon esprit j'ai situé le conte aux environs du 8 ème siècle, période de disparition des tifinagh et propagation de l'Islam et de l'arabe.
Dans la version romancée du conte, plus longue, j'ai situé les événements au 8 ème siècle, lors des premières incursions des musulmans en Espagne et sud de la France. Anamir y participe en tant que soldat, malgré lui, en traversant les Pyrénées.
Ce fut une époque de troubles au Maroc également, pas encore entièrement soumis.

la deuxième, je cite : :
[" ... Mais le trésor le plus fabuleux qu’ Anamir le généreux offrit à son insu à son peuple fut assurément cette poignée d’amandes, don de l’Arbre de vie, qu’il avait projetées du ciel vers sa terre natale …… argan …."] L’arganier est là depuis des millions d’années, bien avant l’arrivée des arabes (dans l'histoire, anamir avait appris l’écriture arabe avant de connaître tanirt).
En tout cas c’est bien imaginé ce lien entre l’arganier, anamir et le jardin des cascades dans le 7ème ciel.


_ Alors là, tu as parfaitement raison, sur un plan scientifique; je dois t'avouer que je n'ai même pas pensé à cet anachronisme, avant que tu me le révèles. Mais c'est vrai que j'étais complétement plongé dans une dimension féerique, le monde du conte, et je n'ai pas pu résister à la symbolique forte de l'arganier, auquel j'ai voulu rendre témoignage.

- la troisième, je cite :
[ « Oh ! La ! La ! Anamir, quelle belle histoire ! Assurément la belle Tanirt va être très heureuse de savoir que tu es ici ! Et ton fils Afer sera rempli de joie de te connaître et de te serrer dans ses bras ! »] Je ne sais pas pourquoi le lecteur doit attendre jusqu’à l’arrivée de anamir au Jardin des cascades pour enfin entendre le mot tanirt. Sur la terre, anamir l’appelle : ange


_ Tiens, je n'ai pas fait attention; je vais vérifier et rectifier cette lacune; j'ai voulu dès le départ donner aux personnages, humains ou anges des patronymes amazighes, pour inscrire le conte dans son contexte culturel et géographique encore préservé de tout apport étranger à cette époque; le prénom de Hemmu l'atteste ( à moins que " Hemmu" soit une déformation de Mohammad? ).

la quatrième :je ne sais pas pourquoi tu as donné des prénoms amazigh aux créatures célestes alors qu’ils ne sont pas imazighen.
Le fils afer, le roi amanar; la servante chama. Même le mot tanirt n’a jamais été prononcé sur terre.


_ Comme je l'ai dit plus haut j'ai inscrit cette version du conte dans un milieu amazigh; j'ai personnalisé les anges, en leur donnant une identité; les prénoms amazighes sont un choix militant, et tout à fait naturels pour un conte amazigh.

- la cinqième. je cite :
Tanirt a dit en parlant a anamir : [ " les lettres tifinagh, notre trouvaille commune, mais je ne savais pas que plus personne ne les utilisait dans ton pays!"] Tu as utilisé le pronom « notre » au lieu de « votre », est ce que cela veut dire que tifinagh est aussi utilisé dans l’univers de Tanirt?


_ Oui! j'ai voulu donner aux tifinaghs une dimension céleste! et un bien commun entre les anges et les humains. Car les tifinagh ont été effacés de la mémoire collective nord africaine dès le septième siècle, et considérés comme des symboles magiques, paganistes, ce qui a stoppé leur évolution. C'est également un choix militant, pour cette graphie que j'aime; dans le conte elle a beaucoup de valeur, comme tu as du le remarquer.

tanmirt atanane pour cette belle histoire, j'ai passé un moment fort agréable, j'ai eu beaucoup de plaisir à te lire. un grand merci.

C'est moi qui te remercie, cher Itrinit, pour ta lecture perspicace et critique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.20six.fr/atanane
itrinit
Modérateur
Modérateur


Messages : 441
Date d'inscription : 18/05/2008
Localisation : Agadir

MessageSujet: Re: Anamir le bienheureux ( I; préambule )   Sam 27 Sep - 14:07

merci a gma pour toutes ces précisions très constructives. elles m'ont beaucoup aidé a bien comprendre l'autre version: "hemmu unamir, la légende" .

tanmirt atanane.
Revenir en haut Aller en bas
 
Anamir le bienheureux ( I; préambule )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Bazin, Hervé] Les bienheureux de la Désolation
» La cathédrale de Saint Basile le Bienheureux à Moscou
» Préambule.
» Avis de marché - Ville de Paris (75) - restauration des décors peints et sculptés de la chapelle des bienheureux martyrs à l'église Saint Joseph des Carmes à Paris 6e
» ORION Le Roi des Rois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art amazigh :: Culture et Patrimoine Amazigh :: Littérature/Linguistique-
Sauter vers: