art amazigh


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )   Dim 7 Déc - 19:09

Au seuil du deuil



Dédié à Tourterelle


Seul dans la nuit immaculée le seul avec le monde j'ai crié
O maman me manquent genêt scorpion nigelle staphysaigre
Fumée du marrube de faux orobe de thym celle du câprier
Aux os asphodèle oléastre à la peau le buis à l'appétit maigre

Me manquent itou et colchique marjolaine romarin
Pour mes yeux aveuglés de lumières criardes du néon
Un bol de seigle et du gouet pour mes pauvres reins
A mon ouïe affaiblie du tutin du scolyme aux ganglions

Une poignée de jujubes pour mes poumons de fumeur
Une pincée de rue mêlée à la massette et à la garance
Une natte de jonc et des braises pour apaiser ma fureur
Maman couvre-moi d'herbes sauvages en fulgurance

Si l'alouette si le merlan le moineau ne me réveillent
C'est qu'en partance à l'éternel j'irai sans nul remords
Mère ne déverse pas de larmes amères après ma mort
L'arganier reverdira et je serai ses feuilles vert bouteille


Farid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )   Dim 31 Jan - 22:43

Salut
Sleep Sleep Sleep
Zalhoud
Revenir en haut Aller en bas
tilila



Messages : 28
Date d'inscription : 01/12/2009

MessageSujet: Re: Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )   Sam 20 Fév - 15:19

salam,
C'est un poème qui a suscité beaucoup d'intérêt pour moi. Dans sa complexité (pour moi) réside son attractivité surtout que je sens qu'il y'a dedans de beaux messages.
Mais, cela n'empêche que quelques interprétations me viennent en tête en lisant ce poème. J’ai une impression que c'est une nostalgie. Un regret d'avoir été victime de "modernité" qui est source de maux et malheurs pour le personnage. Des souhaits exprimés de revivre dans "ce monde traditionnel" où tout était naturel(marrube...).
Mourir au sein de ce monde est une" fierté" puisque la personne survivra autrement grâce à ses apports.
Pour conclure je crois que c'est la mère n'est que "tamazight".
J'espère que je n'ai pas dévié le sens de ton poème mais j'avais besoin de partager mes pensées confused
Merci et bon courage Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )   Sam 20 Fév - 23:40

tilila a écrit:
salam,
C'est un poème qui a suscité beaucoup d'intérêt pour moi. Dans sa complexité (pour moi) réside son attractivité surtout que je sens qu'il y'a dedans de beaux messages.
Mais, cela n'empêche que quelques interprétations me viennent en tête en lisant ce poème. J’ai une impression que c'est une nostalgie. Un regret d'avoir été victime de "modernité" qui est source de maux et malheurs pour le personnage. Des souhaits exprimés de revivre dans "ce monde traditionnel" où tout était naturel(marrube...).
Mourir au sein de ce monde est une" fierté" puisque la personne survivra autrement grâce à ses apports.
Pour conclure je crois que c'est la mère n'est que "tamazight".
J'espère que je n'ai pas dévié le sens de ton poème mais j'avais besoin de partager mes pensées confused
Merci et bon courage Neutral


Azul Tilila

Clémence,n'est-ce pas que cette Tilila?
Face au déluge;aux coulées jamais vues depuis 1957 ma date de naissance réelle;aux néant et absurde;je l'avais pérorée maintes fois désespérément pendant que je tentais avec mon petit frère de dévier l'oued Tagrammoute en crue qui menaçait notre maison paternelle; vainement,j'ai répété Clémence car l'eau était puissante et nous trop faibles face à elle.ne dit-o, pas que l'eau ,le feu et le makhzen sont les trois puissants éléments à craindre?
Clémence;tu as lu mon semblant de poème qui à mon sens ressemble parfaitement à un fourre-tout où j'avias mis à la-va-vite toute sortes d'herbes de mon enfance par jalousie et crainte de perte et de déperdition.Un écrit où j'avais fait une vraie fessée à la langue,cette fille ingrate et incapable!Un poème nostalgique,en effet ,tu as très bien saisi le sens det la portée des mots.
Clémence ou Tilila,il y avait une mère qui est comme tu l'as si bien aperçue:Tamazight!enfin,il y a auyssi ce regret et cette amertume d'un enfant qui refuse de devenir adulte et qui se voit menacé par l'enlisement dans le Néon,l'anonymat,l'indifférence de la ville vile!
merci pour ta lecture
tanemmirt tilila
Amitiés
tiddukla
Farid Mohamed zalhoud tajdigt merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )   Lun 22 Fév - 23:58

C'est sans doute l'un des plus beaux poèmes de notre cher Zalhoud!
Je salue son talent exceptionnel!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )   Mar 23 Fév - 22:48

Salut ma très chère Toufitri

Mes vifs remerciements pour tes mots encourageants
Amitiés
Farid tajdigt merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )   Aujourd'hui à 8:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Au seuil du deuil ( dédié à Tourterelle )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tric trac en deuil
» [Collection] Tourterelle (Editions Jacquier)
» [3x10] En Faire Son Deuil
» Le Roi sur le Seuil, David Gemmell (15/20)
» SUR LE SEUIL de Patrick Senécal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art amazigh :: Culture et Patrimoine Amazigh :: Poésie-
Sauter vers: