art amazigh


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Banquet Royal(poème de Mostafa HOUMIR)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mostafa



Messages : 163
Date d'inscription : 18/05/2008
Localisation : Agadir

MessageSujet: Le Banquet Royal(poème de Mostafa HOUMIR)   Dim 26 Avr - 18:12

Le banquet royal

...Et le vieux roi regarda sa statue dorée
Qui le rendrait adulé et vénéré
Tant que vivraient les hommes sur terre
Pour l'éternité!
Longuement,il admira sa statue adorée
Lors d'une cérémonie officielle
Il prit des photos avec elle
Salua la foule en délire
D'un geste las et mou
Et retourna à son palais
Escorté par ses motos
Ses gardes du corps,ses gendarmes
Ses chiens,ses armes
Sous les hourras et les applaudissements
Les acclamations et les ovations
Du peuple enthousiasmé
Venu admirer son roi adoré!
Après cette cérémonie
Un peu fatigué
Le vieux roi rentra à son palais
Satisfait,fier de sa statue
Et puisqu'il était si gai
Il organisa un banquet
Un banquet royal
Auquel fut invitée
Toute la crème de la société
Ils étaient tous là
Et ils étaient prêts
Lavés,massés,parfumés
Rasés,maquillés,déguisés
Vêtus de leurs plus beaux atours
Ornés de leurs plus belles parures
Ils étaient tous là
Et ils étaient obèses
Les altesses et les princes
Les nobles et les duchesses
Les eunuques et les émirs
Les chambellans et les vizirs
Les imams et les muezzins
Les notables et les cocus séniles
Les comptables et les gorilles
Ils étaient tous là
Et ils étaient gras
Les ministres et les politiciens
Les musiciens et les écrivains
Les techniciens et les magiciens
Les penseurs et les démagogues
Les artistes et les vendeurs de drogue
Ils étaient tous là
Et ils étaient gros
Les ambassadeurs et les entrepreneurs
Les explorateurs et les exportateurs
Les prédicateurs et les usurpateurs
Les imposteurs et les entremetteurs
Les voleurs et les délateurs
Ils étaient tous là
Et ils étaient en sueur
Les dignitaires et les hommes d'affaires
Les secrétaires et les femmes à tout faire
Les cartomanciennes et les sorcières
Les sédentaires et les chercheurs d'or
Les tortionnaires et les témoins oculaires
Ils étaient tous là
Et ils étaient adipeux
Les juges et les conseillers
Les médecins et les infirmiers
Les brigadiers et les braconniers
Les patrons et les banquiers
Les officiers et les geôliers
Les policiers et les prostituées
Ils étaient tous là
Et ils étaient fiers
Les proxénètes et les faux poètes
Les capitaines et les pirates
Les brigands et les négociants
Les dirigeants et les trafiquants
Les dons juans et les courtisanes
Ils étaient tous là
Et ils étaient ravis
Ils chantaient,ils dansaient
Ils se régalaient,ils se goinfraient
Ils se pavanaient,ils se tortillaient
Ils se dandinaient,ils se trémoussaient
Ils jubilaient,ils applaudissaient
Ils s'excitaient,ils s'extasiaient
Ils étaient tous là
Et ils étaient au paradis
Alors le vieux roi se leva
Il bailla et toussota
Et toute cette racaille la ferma
Il prononça un discours
Un discours solennel
Un discours royal:
Cher peuple!
Quand on est un roi adoré
On se fait sculpter une statue dorée
Quand il fait beau,on va à la chasse
Qui va à la chasse perd sa place
Les chiens aboient et la caravane passe
Il ne faut pas réveiller le chat qui dort
Qui dort dine
Je suis votre roi adoré
Et advienne que pourrait!
On applaudit frénétiquement le vieux roi
On le félicita,on le congratula
Il était déjà somnolent et las
Soudain,une lumière l'aveugla
Une petite fille,surgie de nulle part
Une poupée à la main
S'approcha du monarque et lui chuchota:
Seigneur,
Demain,le soleil brillera si fort
Qu'il fondra la statue dorée
De votre majesté
ô roi adoré!
....................................................
Agadir,le 16 Avril 2009
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Banquet Royal(poème de Mostafa HOUMIR)   Lun 27 Avr - 20:56

Mostafa a écrit:
Le banquet royal

...Et le vieux roi regarda sa statue dorée
Qui le rendrait adulé et vénéré
Tant que vivraient les hommes sur terre
Pour l'éternité!
Longuement,il admira sa statue adorée
Lors d'une cérémonie officielle
Il prit des photos avec elle
Salua la foule en délire
D'un geste las et mou
Et retourna à son palais
Escorté par ses motos
Ses gardes du corps,ses gendarmes
Ses chiens,ses armes
Sous les hourras et les applaudissements
Les acclamations et les ovations
Du peuple enthousiasmé
Venu admirer son roi adoré!
Après cette cérémonie
Un peu fatigué
Le vieux roi rentra à son palais
Satisfait,fier de sa statue
Et puisqu'il était si gai
Il organisa un banquet
Un banquet royal
Auquel fut invitée
Toute la crème de la société
Ils étaient tous là
Et ils étaient prêts
Lavés,massés,parfumés
Rasés,maquillés,déguisés
Vêtus de leurs plus beaux atours
Ornés de leurs plus belles parures
Ils étaient tous là
Et ils étaient obèses
Les altesses et les princes
Les nobles et les duchesses
Les eunuques et les émirs
Les chambellans et les vizirs
Les imams et les muezzins
Les notables et les cocus séniles
Les comptables et les gorilles
Ils étaient tous là
Et ils étaient gras
Les ministres et les politiciens
Les musiciens et les écrivains
Les techniciens et les magiciens
Les penseurs et les démagogues
Les artistes et les vendeurs de drogue
Ils étaient tous là
Et ils étaient gros
Les ambassadeurs et les entrepreneurs
Les explorateurs et les exportateurs
Les prédicateurs et les usurpateurs
Les imposteurs et les entremetteurs
Les voleurs et les délateurs
Ils étaient tous là
Et ils étaient en sueur
Les dignitaires et les hommes d'affaires
Les secrétaires et les femmes à tout faire
Les cartomanciennes et les sorcières
Les sédentaires et les chercheurs d'or
Les tortionnaires et les témoins oculaires
Ils étaient tous là
Et ils étaient adipeux
Les juges et les conseillers
Les médecins et les infirmiers
Les brigadiers et les braconniers
Les patrons et les banquiers
Les officiers et les geôliers
Les policiers et les prostituées
Ils étaient tous là
Et ils étaient fiers
Les proxénètes et les faux poètes
Les capitaines et les pirates
Les brigands et les négociants
Les dirigeants et les trafiquants
Les dons juans et les courtisanes
Ils étaient tous là
Et ils étaient ravis
Ils chantaient,ils dansaient
Ils se régalaient,ils se goinfraient
Ils se pavanaient,ils se tortillaient
Ils se dandinaient,ils se trémoussaient
Ils jubilaient,ils applaudissaient
Ils s'excitaient,ils s'extasiaient
Ils étaient tous là
Et ils étaient au paradis
Alors le vieux roi se leva
Il bailla et toussota
Et toute cette racaille la ferma
Il prononça un discours
Un discours solennel
Un discours royal:
Cher peuple!
Quand on est un roi adoré
On se fait sculpter une statue dorée
Quand il fait beau,on va à la chasse
Qui va à la chasse perd sa place
Les chiens aboient et la caravane passe
Il ne faut pas réveiller le chat qui dort
Qui dort dine
Je suis votre roi adoré
Et advienne que pourrait!
On applaudit frénétiquement le vieux roi
On le félicita,on le congratula
Il était déjà somnolent et las
Soudain,une lumière l'aveugla
Une petite fille,surgie de nulle part
Une poupée à la main
S'approcha du monarque et lui chuchota:
Seigneur,
Demain,le soleil brillera si fort
Qu'il fondra la statue dorée
De votre majesté
ô roi adoré!
....................................................
Agadir,le 16 Avril 2009


non non
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Banquet Royal(poème de Mostafa HOUMIR)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le penseur de Rodin, un Poème
» WWE Pay Per View Série 2 : Royal Rumble 2010
» Un poème...
» ROYAL EVO ET 2.4 ghz
» Les nouvelles Pequignet Manufacture calibre Royal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art amazigh :: Culture et Patrimoine Amazigh :: Poésie-
Sauter vers: