art amazigh


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tagate où le châtiment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tagate où le châtiment   Mar 29 Sep - 20:46



Quelle est donc cette mouche qui a piqué Baba Ali à épouser Lalla Tagourramte ?
Cette femme pieuse comme son nom l’indique, frôle la quarantaine, lorsqu’elle quitte Targuimine, son village de toujours, car elle est encore célibataire et personne n’a jamais osé demander sa main tellement « tla Tagate » !

Ait Targuimine pariaient que cette femme est comparable à la vierge Marie, par sa fidélité à la religion, et parce qu’ elle n’a jamais fait de mal à ce qui contient une âme, n’a jamais tué le moindre insecte !
Personne n’a jamais osé la froisser car on a peur de Tagate, qu’elle porte en elle, et combien de personnes se sont vue châtiées car elle ne lui ont pas dit bonjour lorsqu ‘elle est sur leur chemin !

Da Ali, ce sexagénaire d’Azrou Wamane, est un homme banal, il a toujours fait le Souk de Tlata N’Id Aggagmar, et ne va jamais ailleurs que lorsqu’il rend visite à sa sœur à Ait Talb !

Veuf depuis plus de vingt ans, propriétaire dont les frères attendent la mort pour l’hériter, souffre du fait qu’Allah ne lui a jamais donné d’enfant de ses trois femmes décédées l’une après l’autre !
Alors, il décide de demander la main de Tagourramt !
Le mariage a consisté à l’accompagnement de la vielle vierge, à son nouveau foyer, sans cérémonie aucune !
La famille de Baba Ali, prend ses distances, car tout le monde a peur de cette femme, pourtant gentille comme tout, et ne lève jamais le ton de la limite de l’audible !
C’est la souffrance pour cet homme, car même marié, il est seul, jusqu’à ce que Tagourramt devienne enceinte !
Les gens n’osent pas cacher les doutes sur cette femme qui a épousé un homme réputé pour être stérile !

Depuis que Tagourramt est venue à Azrou Wamane, trois personnes sont mortes dans la même semaine, une maison a pris feu, ses voisins ont perdu leur vache tuée par un coup de sabot de leur âne, et surtout que la pluie n’a pas cessé de tomber jusqu’à la destruction de plusieurs maisons, et que les femmes étaient obligées de sortir leurs Tamis, pour solliciter du ciel l’arrêt de cette grande abondance, qui n’est plus que destructrice
A tamgra le foyer le plus pauvre a ramassé 30 taghrarines d’orge !

De l’union de ce couple hors du commun et banal en même temps est née Hjjou la seule héritière de Baba Ali, et ses 3 frères se sont soulagés car ils peuvent espérer hériter !
Tagourramt sent cette humiliation, et prie jour et nuit pour qu’Allah punissent ceux qui veulent la chasser des terres de son mari !
L’un des frères Hmad, perd la mémoire petit à petit jusqu’à ne plus reconnaître les gens, Addellah perd la voix tellement il fumaient Tabagha et Hmmou lui, est devenu tout simplement fou, et se balade dans les villages en haillons à la merci des jets pierres des enfants !



Un matin d’avril : on peut voir les files de femmes entrer chez Baba Ali, il est mort dans son sommeil, une mort paisible!

Tagourramt les larmes aux yeux, raconte qu’elle n’a pas pu le réveiller pour LFJR car il était déjà froid !
C’est de l’amertume et la peur pour les autres vieillards car ils ne savent pas à que sera le tour !

La petite Hjjou, âgée de six ans va devenir une vraie orpheline !
Tagourramt doit maintenant faire face aux chacals qui voudraient prendre leurs parts des terres : ce ne sont pas les père mais les enfants c’est à dire les cousins de Hjjou, qui héritent de la moitié des terre après le huitième de Tagourramt, y compris la maison !

Qui va donc oser la déloger, de cette belle bâtisse que Baba Ali a passé toute sa vie à entretenir, avec an vrai ourti à coté, plus le puits le plus abondant du village ?

Al Bari Taala y arbbi, ad tdit laaqel e wana irane ad yedi gh’tguemmi nelli !

Qu’allah, donne la folie à ceux qui veulent me chasser de la maison de ma fille !

Mais cette mystérieuse femme est protégée par un ange gardien, et ses prières sont vite exhaussées !
Ourd fllah achkane ! disait la voisine qui a entendu les lamentations de cette femme !

Evidemment on conseilla aux prétendants de la laisser tranquille jusqu’à son décès !
C’est cruel ce que les gens programment la mort pour des bouts de terrains !
L’un des cousins a été retrouvé mort sur les cotes de Larache en essayant d’aller clandestinement en Europe !
Le deuxième a perdu la raison, et s’est trouvé à l’hôpital psychiatrique de Salé !

Tagourramt mène alors une vie paisible, dans ce vieux village d’Azrou Wamane, vivant de l’aumône et les dons des généreux et se consacre à élever sa fille en toute sérénité!
Revenir en haut Aller en bas
 
Tagate où le châtiment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dostoievski : Crime et châtiment ...
» bâtiment en brabant wallon ? Savons Laurent frères Waterloo
» Dorothea, le châtiment des sorcières
» Trahison et châtiment
» Bâtiment du journal Le Monde à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art amazigh :: Culture et Patrimoine Amazigh :: Discussion générale-
Sauter vers: