art amazigh


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au tôt levé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gar afgan



Messages : 184
Date d'inscription : 14/09/2008
Localisation : france

MessageSujet: Au tôt levé   Ven 30 Oct - 22:25

Mon téléphone sonne comme une diane, je le cherche ! Il tinte ! Résonne, je crois entendre des cris d’orfraies qui me font mal à la caboche et me taraudent les tympans. J’entreprends un Sondage à l’aveuglette sous ma couette anti-acariens, je déterre mon Iphone, l’instrument du diable,je passe mon doigt sur l’écran, la ligne s’ouvre, d’une voix endormie et caverneuse, j’ouvre mon clapet :
-c’est qui ?
L’imbécile ! Mon cousin Dda hmad rétorque :
- Spiderman au carré ! Lève toi Batman, et viens me rejoindre (au tôt levé), bar du coin, il y a une (qahwa mharssa) qui t’attends, magne…et décroche, fissa3, te réveiller me coûte cher en dirhams. Méditel m’a ruinée, Day ,Day.

Je tombais du lit comme un sac de patates chutant d’un carrosse tiré par deux vieux canassons, je me redressais malaisément en m’accrochant au pan du couvre lit, une fois sur mes deux arpions, titubant, je me dirige vers la salle de bain en traversant, en zigzag, le couloir interminable, on aurait dit un poivrot remontant le boulevard Lalla Lyaqout. Une pluie d’eau chaude éveilla mon corps en douceur. Il eût été plus judicieux que je sois resté sous ma couette, mais Dda hmad est aux aguets.je mis quelques habilles modestes pour berner le paraitre,les aiguilles de ma Rolex gambadaient...gambadant. Après cela, je dévalais les marches d’escalier en trombe pour écourter l’attente prolixe du cousin, je l’imaginais sur la braise et le caoua s’est altéré en glaçon, je suis à la bourre, day day

Le bar est bondé, complet, peuplé, entièrement rempli d’une populace diverses et variées. Plèbe venant de tous les quartiers de Casablanca. Dés que vous franchissez la porte, une puanteur de Tabacs vous arrache les narines et Une enivrante odeur de menthe vous souhaite la bienvenue, le plafond du bar est joliment décoré en stuc et autres arabesques. Un majestueux lustre à plusieurs branches s’offre au regard avec ses ampoules en forme de bougies, les murs sont peints avec une couleur bleue outremer. Les tables sont toutes occupées, sans exception.

Dda hmad s’agite en me faisant des signes pour me montrer sa présence et, par de là, faire comprendre aux autres vautours, hyènes, commerçants non déclarés, que je suis son protégé. Je lui fais la bise (quatre fois) c’est la tradition. Il me scrute de haut en bas en pliant sa lèvre inferieure, basculant sa tête en pendule, par ce geste il me reproche mon retard et me fais savoir que mon accoutrement ne l’impressionne guère. Il me tire, par le col de ma chemise, tout prés de son visage, front contre front, il balbutia en langue Amazigh :

-Ass ayad sik tqlgh a jjlikht,ma nid it kkit?

Je lui fais, en regardant ailleurs:

-Sitti afous a tagwmat, sitti afus... jjlikht iwis n’3mmi astt igan lli yi s3aqaln zik niiiik !!!!

Il me fait signe de prendre mon café, en ajoutant :
-Voilà, je t’explique : tu vois ici, dans ce bar, un monde souterrain subsiste, vit, traficote. Ici, tout -se vend, s’achète, se transforme-.Chaque table à son propriétaire et son fond de commerce, ex : Table numéro dix, c’est une agence immobilière, le gars avec la grosse moustache est le patron, le svelte en face c’est son commercial .Table numéro trois c’est l’officine d’un marabout. Pour cent dirhams, il te prédit tout ton avenir. Il faut prendre rendez-vous, le fquih est souvent complet. Table numéro quatre, c’est celle de monsieur « boriko » il te livre pour deux pauvres dirhams toutes les combinaisons de la loterie nationale, d’ailleurs, c’est en France qu’il a acquis ses lettres de noblesse.
Il poursuit, tout en me faisant signe de regarder une belle créature qui parut au bout de la rue en face :
-Table numéro huit, c’est un juriste qui au courant de tout ce qui se trame dans les tribunaux du grand Casablanca. Il peut t’aider à résoudre tout tes problèmes. Table numéro cinq, c’est la table de Zizou. Le bonhomme, te renseigne sur tout le foot mondial. En somme, au tôt levé, mon cher cousin, il y a tout ce dont, un être humain ou animal, a besoin, Tu vois à Anfa, ville de tes ancêtres, rien ne nous échappe.

Je fais mine d’être surpris. Je l’apostrophe en lui demandant :

- Dis-moi cousin Dda hmad, dans quelle table est située l’agence matrimoniale, je cherche l’âme sœur…(Emeline) pour construire,avec elle, un nid douillet...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au tôt levé   Ven 30 Oct - 23:58

gar afgan a écrit:
Mon téléphone sonne comme une diane, je le cherche ! Il tinte ! Résonne, je crois entendre des cris d’orfraies qui me font mal à la caboche et me taraudent les tympans. J’entreprends un Sondage à l’aveuglette sous ma couette anti-acariens, je déterre mon Iphone, l’instrument du diable,je passe mon doigt sur l’écran, la ligne s’ouvre, d’une voix endormie et caverneuse, j’ouvre mon clapet :
-c’est qui ?
L’imbécile ! Mon cousin Dda hmad rétorque :
- Spiderman au carré ! Lève toi Batman, et viens me rejoindre (au tôt levé), bar du coin, il y a une (qahwa mharssa) qui t’attends, magne…et décroche, fissa3, te réveiller me coûte cher en dirhams. Méditel m’a ruinée, Day ,Day.

Je tombais du lit comme un sac de patates chutant d’un carrosse tiré par deux vieux canassons, je me redressais malaisément en m’accrochant au pan du couvre lit, une fois sur mes deux arpions, titubant, je me dirige vers la salle de bain en traversant, en zigzag, le couloir interminable, on aurait dit un poivrot remontant le boulevard Lalla Lyaqout. Une pluie d’eau chaude éveilla mon corps en douceur. Il eût été plus judicieux que je sois resté sous ma couette, mais Dda hmad est aux aguets.je mis quelques habilles modestes pour berner le paraitre,les aiguilles de ma Rolex gambadaient...gambadant. Après cela, je dévalais les marches d’escalier en trombe pour écourter l’attente prolixe du cousin, je l’imaginais sur la braise et le caoua s’est altéré en glaçon, je suis à la bourre, day day

Le bar est bondé, complet, peuplé, entièrement rempli d’une populace diverses et variées. Plèbe venant de tous les quartiers de Casablanca. Dés que vous franchissez la porte, une puanteur de Tabacs vous arrache les narines et Une enivrante odeur de menthe vous souhaite la bienvenue, le plafond du bar est joliment décoré en stuc et autres arabesques. Un majestueux lustre à plusieurs branches s’offre au regard avec ses ampoules en forme de bougies, les murs sont peints avec une couleur bleue outremer. Les tables sont toutes occupées, sans exception.

Dda hmad s’agite en me faisant des signes pour me montrer sa présence et, par de là, faire comprendre aux autres vautours, hyènes, commerçants non déclarés, que je suis son protégé. Je lui fais la bise (quatre fois) c’est la tradition. Il me scrute de haut en bas en pliant sa lèvre inferieure, basculant sa tête en pendule, par ce geste il me reproche mon retard et me fais savoir que mon accoutrement ne l’impressionne guère. Il me tire, par le col de ma chemise, tout prés de son visage, front contre front, il balbutia en langue Amazigh :

-Ass ayad sik tqlgh a jjlikht,ma nid it kkit?

Je lui fais, en regardant ailleurs:

-Sitti afous a tagwmat, sitti afus... jjlikht iwis n’3mmi astt igan lli yi s3aqaln zik niiiik !!!!

Il me fait signe de prendre mon café, en ajoutant :
-Voilà, je t’explique : tu vois ici, dans ce bar, un monde souterrain subsiste, vit, traficote. Ici, tout -se vend, s’achète, se transforme-.Chaque table à son propriétaire et son fond de commerce, ex : Table numéro dix, c’est une agence immobilière, le gars avec la grosse moustache est le patron, le svelte en face c’est son commercial .Table numéro trois c’est l’officine d’un marabout. Pour cent dirhams, il te prédit tout ton avenir. Il faut prendre rendez-vous, le fquih est souvent complet. Table numéro quatre, c’est celle de monsieur « boriko » il te livre pour deux pauvres dirhams toutes les combinaisons de la loterie nationale, d’ailleurs, c’est en France qu’il a acquis ses lettres de noblesse.
Il poursuit, tout en me faisant signe de regarder une belle créature qui parut au bout de la rue en face :
-Table numéro huit, c’est un juriste qui au courant de tout ce qui se trame dans les tribunaux du grand Casablanca. Il peut t’aider à résoudre tout tes problèmes. Table numéro cinq, c’est la table de Zizou. Le bonhomme, te renseigne sur tout le foot mondial. En somme, au tôt levé, mon cher cousin, il y a tout ce dont, un être humain ou animal, a besoin, Tu vois à Anfa, ville de tes ancêtres, rien ne nous échappe.

Je fais mine d’être surpris. Je l’apostrophe en lui demandant :

- Dis-moi cousin Dda hmad, dans quelle table est située l’agence matrimoniale, je cherche l’âme sœur…(Emeline) pour construire,avec elle, un nid douillet...



Salut garafgan

En "dors-tard" nuitard qui dois être un "lève-tôt",heureusement loin de celui d'Arthaud;j'ai bu ton récit comique et combien porteur de bon sens et pourvoyeur de sagesse à l'instar de ton interlocuteur Dda Hmad!
Merci pour cet zagréable moment de lecture passé en votre compagnie;un voyage confortable à Anfa qui ne m'a rien coûté si ce n'est quelques minutes d'attention et d'intérêt
C'est passionnant!
merci
Amitiés
Zalhoud study
Revenir en haut Aller en bas
gar afgan



Messages : 184
Date d'inscription : 14/09/2008
Localisation : france

MessageSujet: Re: Au tôt levé   Dim 1 Nov - 12:59

Merci Monsieur Zalhoud.Je livre rarement des appréciations sur tes écrits,mais tout compte fait,as-tu vraiment besoin?Au sein de ce site vous êtes nombreux à nous faire plaisir avec vos poèmes,nouvelles ,contes...écrits en tout genre.Merci à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Ugwistan



Messages : 3
Date d'inscription : 06/10/2009

MessageSujet: Re: Au tôt levé   Mar 3 Nov - 1:43

Salut,

J'avoue mon respect pour le vocabulaire. J'ai lu et relu ton écrit dans tous les sens, et je ne croise aucun regard qui viendra troubler ce mystérieux mélange qui voit se frôler des corps. Un grand vide englobe son frère, sous des boules de verre postulantes qui tournent entre ses tables chiffrées.
Ça devait s'y mettre, se chronométrer, se vendre un peu mieux… j'arrive en bas de l'écran sans pouvoir atteler à ma tâche de donner suite ni finir à être rentable : mener un débat.

A quoi bon, nous livrer cette histoire de Dda hmad?
Revenir en haut Aller en bas
gar afgan



Messages : 184
Date d'inscription : 14/09/2008
Localisation : france

MessageSujet: Re: Au tôt levé   Mer 4 Nov - 19:49

Ugwistan a écrit:


A quoi bon, nous livrer cette histoire de Dda hmad?

C'est une petite histoire pour passer le temps,pour distraire.Elle peut plaire à quelques-uns,déplaire à d'autres.Ca ne mange pas de pain.En tous cas elle existe,cette petite histoire.Merci à toi de l'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
itrinit
Modérateur
Modérateur


Messages : 441
Date d'inscription : 18/05/2008
Localisation : Agadir

MessageSujet: Re: Au tôt levé   Mer 4 Nov - 20:15

tanmirt a gwma garafgan, wahli mani s agh tiwit add gis nsu talqwt ghassad.
on attend toujours la réponse n Dda hmad

gar afgan a écrit:

- Dis-moi cousin Dda hmad, dans quelle table est située l’agence matrimoniale

la réponse lli isugrn, urtt akw tennit

tanmmirt
Revenir en haut Aller en bas
gar afgan



Messages : 184
Date d'inscription : 14/09/2008
Localisation : france

MessageSujet: Re: Au tôt levé   Lun 9 Nov - 19:38

itrinit a écrit:


la réponse lli isugrn, urtt akw tennit

tanmmirt

Akk awa ihdu rbbi a gma itrinit,iska hlli ntssa.Nkki tumzi yii yat zgh isktan amour tga yi lqinb tjurr yi tab3aght nttat d si imjjad lli yidi tsres. lol!


itrinit, igh ak nnigh tanmmirt, tdrus fllak.
Revenir en haut Aller en bas
Tanirt
Admin
Admin


Messages : 737
Date d'inscription : 16/05/2008
Localisation : France

MessageSujet: Re: Au tôt levé   Lun 9 Nov - 20:21

Citation :
Akk awa ihdu rbbi a gma itrinit,iska hlli ntssa.Nkki tumzi yii yat zgh isktan amour tga yi lqinb tjurr yi tab3aght nttat d si imjjad lli yidi tsres. lol!


Ad ak ifk rbbi matchttat tenghitiyyi s tadsa lol!
Ghiknna nit ad ak igan awa rhem ghilad! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://art-amazigh.discutforum.com
itrinit
Modérateur
Modérateur


Messages : 441
Date d'inscription : 18/05/2008
Localisation : Agadir

MessageSujet: Re: Au tôt levé   Mar 10 Nov - 8:37

gar afgan a écrit:

Akk awa ihdu rbbi a gma itrinit,iska hlli ntssa.Nkki tumzi yii yat zgh isktan amour tga yi lqinb tjurr yi tab3aght nttat d si imjjad lli yidi tsres. lol!
itrinit, igh ak nnigh tanmmirt, tdrus fllak.

tanmirt gar afgan
ullah ar iyyi tsatsat
thank thank
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au tôt levé   Aujourd'hui à 23:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Au tôt levé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La levée de Moussillon - domo
» pâte levée
» 200 mm - 200iso - 1/10s à main levée
» Demandes d'accés pour la levée de ban c'est par ici !
» A quelle vitesse travailler lorsqu'on tient un objectif non stabilisé à main levée (Anglais)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
art amazigh :: Culture et Patrimoine Amazigh :: Discussion générale-
Sauter vers: